« Glazed Magazine : Tour de rue »


Interview Louis Davion - Parkour & Freerun

Louis Davion - Flag

Présentation rapide, d'où tu viens, activités annexes au Parkour.

Louis Davion, originaire de Colombie, anciennement résidant près de Grenoble, depuis un an sur Bordeaux. En dehors du Parkour, je pratique le Wushu et plus modérément la danse Hip-Hop et le Breakdance.

Comment as-tu découvert la discipline ?

J'ai découvert la discipline tardivement, j'avais entendu vaguement parler des « Yamakasi » au lycée, mais c'est en regardant « Banlieue 13 » que j'ai eu envie d'en savoir plus.

Quel a été l'évènement déclencheur qui t'as poussé à chausser tes baskets et aller tracer ?

Au début cela me fascinait mais ça me paraissait improbable d'arriver à bouger de la même façon. Et durant une session breakdance, j'ai vu des jeunes pratiquer. J'ai fini l'entraînement avec eux et un mois plus tard j'intégrai leur association.

Plutôt Parkour ou Freerun ?

Je pratique le breakdance et la danse pour essayer de l'intégrer dans mes mouvements. J'essaye de ne pas trop m'enfermer dans des schémas même s'il me semble que le respect impose d'avoir toujours à l'esprit les racines et l'esprit originel de la discipline. Ce qui m'attire surtout c'est le potentiel artistique du Parkour, Freerun ou peu importe le nom employé. On parle de mouvement finalement, et le mouvement, que ce soit de la danse ou des Arts Martiaux, pratiqué à un certain niveau et dans une certaine recherche peut devenir un art. Personnellement, j'aime l'art et les querelles me fatiguent.

Membre d'une asso ou indépendant ?

Je prends des cours avec Sébastien Lauh qui représente l'ADD (association des Yamakasi à Paris) sur Bordeaux. Sinon, je pense qu'il n'y a pas de progression sans rencontres et sans partage, donc j'essaye de bouger avec ceux qui veulent et avec qui j'ai des affinités. Et lorsque je compte faire quelque chose de risqué, je trouve plus prudent d'être accompagné.

Tes lieux d'entraînements favoris ?

Mériadeck est un spot très complet techniquement, le campus c'est sympa il y a de la verdure, et les quais je n'y vais pas assez, mais il y a un potentiel monstre.

D'autres lieux, spots à voir dans ta ville ?

On a tous nos jardins secrets.

Qui aimerais-tu rencontrer si tu en avais l'occasion ?

Michael Jackson, mais c'est trop tard...

Un endroit où tu aimerais te rendre ?

L'Angleterre et tous ces spots qui m'ont fait rêver devant mon ordinateur, l'Amérique Latine avec pourquoi pas un voyage de retour aux racines agrémenté de Parkour, et l'Europe de l'est, je veux comprendre: est-ce "l'âme slave" qui les rend si forts ou est-ce Tchernobyl?

Tu bosses quel(s) mouvement(s) en ce moment ?

J'essaye de vraiment maîtriser les bases et en ce moment je travaille les figures contre mur (wallfront, palmflip) et les enchaînements sur barres.

Un message à faire passer ?

Certains, sous couvert de liberté et d'évolution obligée, ouvrent grand la porte au show business à grand coup de double front full twist, d'autres, prônent le Parkour à l'ancienne sans acrobatie avec un retour significatif aux valeurs. Les extrêmes sont dangereux pour la discipline il me semble et comme disait ce bon vieux Bruce Lee : « l'absence de forme comme forme permet d'admettre toutes les formes, la vérité est au-delà de tout système. »

Louis Davion - Salto CostalLouis Davion - Salto costal sur 7 marchesLouis Davion - Saut de Fond

--
Un petit mot sur le photographe : François CONSTANT a.k.a. fOre1, jeune photographe amateur Bordelais passionné de sports extrêmes.

Réagissez !

CSS

Blanc
Noir

Sans cadre
Avec cadre

Full Exit
Who
Top