« Glazed Magazine : Des grandes feuilles et beaucoup de substance... »


Parkour - Interview de Thomas Arnaudies

Thomas Arnaudies :: Saut de chat précision

ASP Mag : Présente-toi un minimum, pour les rares personnes qui ne te connaissent pas dans le milieu et pour nos lecteurs.

Je m'appelle Thomas, j'ai 25 ans et j'étudie à Grenoble en Master Staps ! Je suis actuellement le Président de l'Association Grenobloise de Parkour qui a pour but de regrouper les traceurs grenoblois et de les aider à progresser dans de bonnes conditions ! Je suis aussi vice-secrétaire du collectif associatif ParKour Inter Asso qui permet aux assos françaises de s'entraider entre-elles !

ASP Mag : Depuis combien de temps pratiques-tu ? Comment as-tu découvert le Parkour et qu'est-ce qui t'as poussé à en faire ?

Je ne sais plus trop exactement quand j'ai vraiment commencé à faire du Parkour, ça doit faire dans les huit ans. Je l'ai découvert par le biais du premier reportage de Stade 2, mais le déclic ne s'est pas fait directement.
J'habitais à la montagne et j'ai toujours aimé grimper dans les arbres, sauter de rocher en rochers... Un jour, j'ai voulu passer à autre chose que d'enchaîner les traversées dans les arbres, et je me suis rappelé du reportage que j'avais vu. J'ai fait des recherches sur internet et je suis tombé sur la première version de parkour.net où les bases étaient expliquées. Je me suis mis à les travailler et je n'ai plus arrêté depuis !
L'autre déclic est venu lorsque j'ai dû habiter en ville pour mes études. Au début je n'aimais pas du tout cet environnement tout en béton dans lequel on se sent enfermé… Heureusement que j'ai trouvé le Parkour qui m'a permis de changer ma vision ! Aujourd'hui tout ce qui m'entoure est un terrain de jeux !

ASP Mag : Éclaire-nous un peu sur l'AGP.

AGP signifie Association Grenobloise de Parkour (www.parkourgrenoble.fr), et j'en suis actuellement le président. Elle a été créée en 2005 pour réunir les traceurs de Grenoble, les aider à progresser dans de bonnes conditions en partageant nos connaissances et en leur fournissant des structures comme des gymnases. Nous essayons aussi de promouvoir le Parkour à travers des démonstrations et des initiations dans des festivals ou des écoles. L'asso compte une cinquantaine de membres dont une quinzaine de personnes qui s'entraînent vraiment régulièrement. Toutes les personnes souhaitant bouger avec nous sont les bienvenues, il suffit qu'elles aient plus de 14 ans, de la motivation et de la bonne humeur !

ASP Mag : Quelle est ta vison du Parkour ?

Thomas Arnaudies :: Saut de bras
Je pense qu'on peut me classer dans les traceurs « puristes », c'est-à-dire que même si je sais faire quelques accros, je n'en fais que très rarement en extérieur. Il y a tellement à faire avec le mobilier urbain qu'en général ça ne me vient même pas à l'esprit de lancer une acrobatie ! Ceci dit je n'ai absolument rien contre les personnes qui pratiquent le Freerun ! Pour moi l'essentiel n'est pas dans les mouvements que l'on réalise, mais dans l'esprit pour lequel on le fait. Même si des fois ça aide de se motiver à plusieurs pour progresser, cela doit rester un jeu et on doit bouger pour nous avant tout. Donc pas de compet ni de show dans ma vision ! Le Parkour est une discipline qui permet de mieux se connaître, qui nous apprend nos limites, ainsi qu'à les surpasser, en travaillant nos mouvements et notre physique. C'est cet esprit un peu guerrier qui représente le mieux le Parkour pour moi.

ASP Mag : Que penses-tu du Parkour en France ?

Malgré le fait que l'on soit en retard dans le développement de la discipline par rapport à d'autres pays comme l'Angleterre, la Russie ou l'Allemagne, ces dernières années les choses commencent enfin à bouger. Il y a de plus en plus d'associations sérieuses en France, et nous avons commencé à les regrouper à travers le collectif PKIA (www.pkia.fr) qui a pour but de promouvoir le Parkour et d'aider à conserver son esprit d'origine à travers une charte qui en décrit les points principaux. Les assos adhérentes s'entraident afin d'améliorer leur fonctionnement et mettent en place des projets communs. D'autres projets comme la FIFPK ou l'ADD peuvent être intéressants, mais nous n'en savons pas beaucoup sur ce qu'ils souhaitent faire au niveau français.

Si certains sont attirés par les projecteurs des Red Bull Art Of motion et autres shows à l'américaine, il y a aussi pas mal de nouveaux traceurs qui ont beaucoup de potentiel et qui avancent dans le "bon esprit" ! J'attends avec impatience de voir leur évolution ! Cela fait aussi plaisir de voir que beaucoup de pratiquants cherchent à voyager, aller dans d'autres villes et rencontrer d'autres traceurs, ce qui n'était pas trop le cas avant ! Cela crée un esprit d'ouverture et de partage qui permet à tout le monde de progresser et de mieux se connaître ! Je suis aussi content de voir que pas mal de filles se mettent au Parkour depuis l'année dernière et qu'une bonne dynamique est en train de se créer entre-elles !

ASP Mag : Aimes-tu venir à Strasbourg pour tracer ? Si oui, pourquoi ?

Je suis déjà venu trois fois à Strasbourg pour tracer, la dernière fois j'ai découvert le musée et les quais, des spots qui m'ont bien plus pour les sauts mentaux au bord/au dessus de l'eau ! Je compte bien revenir y bouger bientôt, sans doute en juillet pour l'évènement "Parkour Ta Ville" ! Les traceurs de Strasbourg sont très accueillants et c'est toujours un plaisir de retrouver Thomas, Jihanne et Jérémie ainsi que les autres !

ASP Mag : À quand ta prochaine vidéo ? La dernière est assez vieille, hélas.

J'aimerais bien en sortir une nouvelle en début d'année mais j'ai un gros problème… je préfère m'entraîner que filmer ! Je vais quand même essayer de faire quelque chose dans pas longtemps qui marque bien ma progression depuis la dernière !

Thomas Arnaudies :: Passe-muraille

ASP Mag : Un petit conseil ou message à faire passer ?

Juste un merci à tous ceux que j'ai pu rencontrer depuis que je fais du Parkour, qui m'ont aidé à progresser, à voir d'autres possibilités, et qui pour certains sont devenus de très bons amis ! Voyagez ! Ne restez pas enfermés chez vous, découvrez le maximum de villes et de personnes, c'est là que l'on s'enrichi et que l'on apprend le plus sur soi et sur les autres !

Réagissez !

CSS

Blanc
Noir

Sans cadre
Avec cadre

Full Exit
Who
Top