« Glazed Magazine : Du papier glacé pour votre écran... »


Six Feet Upper - Annecy - Entretien avec Fabien, maître des lieux

Quand on aime, on en parle. Et Six Feet Upper, concept store débarqué récemment à Annecy (74), situé 8 Faubourg des Annonciades, nous a très vite séduit. Entretien avec Fabien, le maître des lieux ; entre Qhuit, chill dominical et amour de l'art, on a eu beau gratter ce gars est authentique :

Street Art - Six Feet Upper

Fabien, ici c'est pas l'école des fans, néanmoins peux-tu nous raconter un peu ton parcours avant de rentrer dans le vif du sujet ?

Fabien : Bien sûr ! Je suis originaire de la région parisienne, et installé en Rhône-Alpes depuis quelques années. J'ai évolué dans un melting-pot de culture : rap, rock, skate, graffiti et amour de la sape. Un environnement plutôt hip-hop dans ses valeurs, je suis un adepte du rap des années 90, un éclectique dans l'âme avec une playlist super ouverte :  je peux passer de l'électro style EdBanger à Lapwass Crew sans tiquer. Très jeune je deviens adepte des marques street qui cherchent à diffuser la mode de la rue avec style : Wrüng, Triiad, Homecore, Lady Soul, … La recherche esthétique est vraiment présente, les pièces offrent des textures nouvelles, recherches du détail, coupes justes et finitions au poil.
Début 2000, le collectif Qhuit entre dans un nouveau genre de production et de diffusion. L'histoire d'un crew qui multiplie ses missions : vêtements, musique, évènements... Je suis direct sous le charme... C'est un renouveau vestimentaire et musical, je me reconnais à nouveau dans la culture rap avec TTC et les Svinkels qui se jouent des traditions, mixent les sonorités rock et rap, les tendances US sont exploités aussi, le deejaying prend une nouvelle dimension ; DJ Pone en est un bon exemple. Les clivages entre les styles musicaux s'estompent et mon lecteur CD est hyper content ! ... La sortie de la compil GranBang en est l'exemple parfait.

Tu quittes Paris et sa banlieue...

Oui j'avais envie de respirer de l'air frais. Tu me diras j'ai atterri à Grenoble c'est pas au top niveau circulation de l'air, mais ça contraste déjà terriblement. Je bosse plusieurs années en tant qu'Éducateur sportif en structure type MJC (l'Abbaye) mais aussi collège et lycée. Une très bonne expérience d'éducation, de transmission, mais je regarde déjà plus loin... L'envie de monter un shop est bien présente mais je reste patient. À Grenoble je découvre de très bons sites, notamment Tant que l'Animal Chill. Quand j'ai appris la fermeture j'ai été déçu ! Et surpris car ils avaient une offre vraiment intéressante et réflechie.

... Et tu débarques à Annecy.

En sous-marin, je construis tranquillement mon projet à côté de mon boulot d'éducateur. La fragilité du milieu et sa difficulté me forcent à être patient. J'ai déjà une idée assez précise des marques que je souhaite diffuser, me reste à trouver un lieu et je veux prendre mon temps pour ne pas me planter. En cherchant un local dans la région, à Annecy je fais la rencontre de Laurent Thomas, artiste peintre déjà installé depuis de nombreuses années ; il souhaite trouver un endroit plus grand pour son atelier-galerie et c'est le coup de cœur pour nous deux : deux locaux adjacents, faubourg des Annonciades : l'un parfait pour recevoir les grands formats de Laurent et l'autre idéal pour mon magasin. On décide d'ouvrir un passage entre les deux pour offrir un univers nouveau à la clientèle d'Annecy.

Une parfaite collaboration entre l'art et la sape donc...

Même si on reste indépendant dans nos entreprises, on est dans une démarche collaborative. On a même décidé de communiquer ensemble via le flyer publicitaire pour la galerie Laurent Thomas et 6 Feet Upper. Pour « marrier » nos deux vitrines, Laurent enchaîne les réalisations d'affiches grand format.

Monsieur Blond

Six Feet Upper ouvre ses portes le 1er juillet 2010. Ses valeurs ?

Les miennes ! En bref, les valeurs d'un trentenaire, qui a lâché les bombes et le skate, mais qui ne s'en éloigne pas pour autant, qui a rangé ses baggys mais pas ses livres sur le graffiti, qui cherche à s'habiller avec classe et originalité tout en conservant des codes vestimentaires bien spécifiques à un style de vie...

Les marques présentes ici sont plus ou moins connues, tu as l'air quand même assez pointus dans tes recherches ?

C'est par passion que j'ai ouvert un magasin. Et malgré la réalité comptable et financière j'essaye de ne pas me fourvoyer c'est vrai ! Je veux que mon shop, encore en émergence aujourd'hui, se construise avec des références solides. Je veux vendre des produits que j'aime, donc j'essaye de détailler au maximum mes sélections.

Tu peux nous dire un peu les marques « phares » de 6 Feet Upper ?

Qhuit bien sûr, j'en suis fier ! SixPack, Rules By Mary, Björkvin et Prim I Am, qui représentent la grosse émergence scandinave dans l'univers des marques urbaines. Pour le « pointu » de ta question, Wood Wood illustre très bien la nouvelle recherche esthétique qui agite les marques aujourd'hui.

Et le skate dans tout ça ?

Déjà pour moi c'est fini, j'ai plus de genou. Et niveau fringues ce n'est pas ce que je veux offrir. À Annecy pour ce style vestimentaire on a une très belle offre déjà (et des sites de pratiques assez fat !).

En lien avec le diffuseur « Critiques livres », tu proposes une sélection d'Art book ?

Une toute petite collection pour le moment c'est vrai. Je prends mon temps et observe mon magasin évoluer. À terme j'aimerai organiser un vrai espace librairie, je me laisse le temps de vraiment connaître mon shop. La relation c'est un peu celle d'un couple : les premières années tu t'observes beaucoup !

Et des Artoys !

J'adore ça ! J'ai cherché sur Annecy et aucune offre jusqu'ici, c'est un objet indissociable de mes influences culturelles. Les marques que je diffuse sont toutes marquées d'une forte empreinte graphique . Quoi de mieux qu'un livre et qu'un support d'expression comme les artoys pour mieux comprendre ce que l'on porte...

Un exemple ?

Les chemises à carreaux comme celles de la marque Björkvin. C'est un vêtement qui réapparait doucement, qui est mort avec l'appropriation que s'en sont fait les skinheads, les biens racistes. Pour fermer direct tout faux débat sur la mode des chemises à carreaux West Coast, écoutons et regardons Cypress Hill, gros adeptes du style en y rajoutant shorts baggys et chaussettes sur Caterpillar.

Outre la collaboration avec la Galerie Thomas, tu proposes régulièrement des expositions dans ta boutique.

Oui, un souhait que j'avais dès le départ, partager mes coups de coeurs artistiques avec ma clientèle et offrir une visibilité de qualité aux artistes et autres activistes de l'art que j'expose ici. On en est à 4 expositions déjà et c'est un bon succès. Généralement on organise un happening, un vernissage pour être conforme au vocabulaire du milieu, on travaille en étroite collaboration avec l'exposant : DJ's ou pas, live ou pas... Pour la dernière en date, Raphaëlle Dernoncourt est à l'honneur. Pour elle il était indispensable de préparer seul la playlist du vernissage. Ses réalisations étaient liés à un environnement musical. Je respecte complètement ça. Si un mec a passé 6 mois à préparer une exposition et qu'il a écouté spécifiquement et en boucle tel ou tel groupe, on peut pas le priver de partager ça avec son public derrière. Et ça ne peut que valoriser son travail et ouvrir encore plus son univers aux spectateurs.

Comment choisis-tu les artistes qui exposent ?

Au coup de cœur uniquement. Ça commence à se savoir que je suis également un lieu d'exposition, mais je prends mon temps pour choisir... En ce moment j'ai plusieurs envies, un artiste parisien qui vient de la scène graff, un autre sur un artiste-graphiste annécien...

Côté pratique tu as des horaires bien différents du commerçant moyen dis-moi ?

Les joies du patronat !! Plus pragmatiquement, les horaires à « l'espagnol » conviennent mieux à ma clientèle. Installé en collaboration avec la Galerie Thomas, c'est plus logique d'ouvrir le dimanche après-midi que le lundi. On a la chance d'être en zone touristique, disons qu'on a beaucoup moins de contraintes sur les horaires d'ouvertures, j'en profite pour commencer des nocturnes avec les beaux jours, et prendre mon temps le matin ; les gens ont autres choses à faire qu'acheter des pompes ou un pantalon à 9h00 du mat'...

Au fait, pourquoi le nom "Six Feet Upper" pour ton magasin ?

Logo Six Feet Upper

Parce que ça veut rien dire (rires!). On connaît l'expression "six feet under", bien connue (série du même nom qui a cartonné), qui signifie six pieds sous terre, en bref la fin de tout. "Six feet upper" n'existe pas dans l'expression anglophone, un pied de nez pour dire qu'on est bien vivant. Puis six pieds, ça fait 1m80 une taille idéale pour habiller un mec. Un clin d'œil aux crew de graffs, SFU c'est pilepoil les trois lettres traditionnelles pour l'appellation d'un crew !

Après avoir acheté un beau t-shirt à la boutique, on sort où à Annecy pour représenter sur le dancefloor ?

Je découvre encore les lieux de fêtes sur Annecy. Je suis heureux du nouveau mouvement électro qui émerge, avec le collectif GoodVybz/GoodStuff notamment qui propose des scènes intelligentes et bien pointus, également les soirées ABS+ ; le collectif Terror Club aussi est à suivre. Pour les lieux j'ai un penchant pour Le Comptoir de la Folie Ordinaire. D'ailleurs le 22 avril prochain, une nouvelle expo arrive dans le cadre du festival Rave' On du collectif Terror Club avec Brokovich & J.Person, parrainé par Björkvin. La programmation musicale laisse une large place aux DJ's locaux, du bon !

Nostalgique du Top50, on a quelques questions pour la fin :

Ton Top 3 Musical ?

- Le crew Oster Lapwass

- A Tribe Called Quest

- Le Hip-Hop français jusqu'a fin 90's (TimeBomb, ATK, Triptik,..)

Ton Top 3 Livres ?

- Vice Photo Book

- Astérix et Obélix chez les gladiateurs

- L'amande de Nedjma

Ton Top 3 cinéma ?

- La Haine

- La 25ème heure

- La Cité de la Peur


Ton Top 3 collectif artistes ?

- TPK & UV132 (pour l'activisme)

- Mac (pour le parcours)

- SDR (pour le cœur)

Ton Top 3 Graffeurs ?

- O'Clock

- Seen

- JonOne

On reste connecté au site : Six Feet Upper, pour connaître les derniers arrivages, les dates d'expositions, etc.

Réagissez !

CSS

Blanc
Noir

Sans cadre
Avec cadre

Full Exit
Who
Top