« Glazed Magazine : Des grandes feuilles et beaucoup de substance... »


SON OF SNEAKERS - Bilan d'un festival plus que prometteur

Le SON OF SNEAKERS Festival a rassemblé près de 1000 personnes pour sa première édition, qui s'est déroulée les 20 et 21 septembre dernier, au Art Studio K (Paris 20e). Des chiffres encourageants pour ce tout nouvel événement organisé par l'association @le_vernissage.

SON OF SNEAKERS - Visiteurs du Son of SneakersSON OF SNEAKERS - Visiteurs du Son of SneakersSON OF SNEAKERS - Espace principal

 

Avec ce festival annuel, l'association a choisi d'inscrire dans le temps la culture Sneakers en présentant l'histoire de marques et de modèles cultes, de la Converse aux Air Jordan, en passant par la Reebok Pump ou encore la Stan Smith d'Adidas. Mêlant anecdotes et connaissances encore peu transmises en France, c'est tout un univers que le SON OF SNEAKERS a souhaité exposé à tous, même aux moins aguerris. Revendeurs, collectionneurs, customisers, photographes street-art ou encore graffeurs passionnés de Sneakers, c'était dans un esprit street et convivial que les visiteurs ont pu découvrir les différents exposants.

SON OF SNEAKERS - Visiteurs du Son of SneakersSON OF SNEAKERS - Visiteurs du Son of SneakersSON OF SNEAKERS - Visiteurs du Son of Sneakers
SON OF SNEAKERS - Visiteurs du Son of SneakersSON OF SNEAKERS - Visiteurs du Son of SneakersSON OF SNEAKERS - Visiteurs du Son of Sneakers

 

Retour sur un festival placé sous le signe de la culture, de l'art et du streetstyle !

Des animations et interventions à hauteur de la culture Sneakers

Parrain de cette première édition et fondateur de Sneakers Culture, Max Limol est intervenu durant les deux jours du festival afin de raconter aux visiteurs l'histoire de marques incontournables. Petits et grands ont pu découvrir ou redécouvrir des modèles à travers d'anecdotes amusantes et surprenantes, comme le partenariat avec Michael Jordan refusé par Adidas pour n'en citer qu'une !

L'ambassadrice du festival Cynthia Brown, chroniqueuse sur NRJ12, accompagnait Max dans ses interventions et a pu ainsi apporter une touche féminine à cette culture d'abord masculine mais qui tend de plus en plus vers les femmes depuis quelques années.

Le dimanche, Karim le H, graffeur passionné de basket, a réalisé une nouvelle oeuvre sur une toile de 2 m x 3 m : le premier modèle d'Air Jordan vendu en France, une Air Jordan 5 (1989-1990), aux couleurs du SON OF SNEAKERS.

Durant cette deuxième journée, des visiteurs ont été tirés au sort et ont remporté différents cadeaux, comme un match de basketball France-USA, des T-shirts et bien d'autres lots.

Un parcours instructif, à travers des produits incontournables

SON OF SNEAKERS - Smail Kanouté
SON OF SNEAKERS - Smail KanoutéSON OF SNEAKERS - Smail Kanouté

 

Les visiteurs pouvaient circuler librement dans le Art Studio K entre l'espace principal et la terrasse à l'étage. Durant leur parcours, ils y trouvaient des T-shirts, vêtements et accessoires de jeunes créateurs originaux, comme Dark Monkeyz Kingdom, Smail Kanouté et le collectif Wear'T, et LDD Style, mais aussi des casquettes vintage ou issues de la nouvelle collection de Snapster.

SON OF SNEAKERS - Dark Monkeyz KingdomSON OF SNEAKERS - SnapsterSON OF SNEAKERS - Snapster

 

Isneakersandclothes et d'autres collectionneurs proposaient par ailleurs des paires, toutes marques confondues, parfois même rares et inaccessibles, que les férus de Sneakers ont pu dénicher pour agrandir leur collection.

SON OF SNEAKERS - Collectionneurs de Sneakers

SON OF SNEAKERS - isneakersandclothesSON OF SNEAKERS - isneakersandclothesSON OF SNEAKERS - isneakersandclothes
SON OF SNEAKERS - isneakersandclothesSON OF SNEAKERS - isneakersandclothes
SON OF SNEAKERS - isneakersandclothesSON OF SNEAKERS - isneakersandclothesSON OF SNEAKERS - isneakersandclothes

 

Il était par ailleurs possible de venir avec un ancienne paire de baskets, que Rudboy Custom ou Art Who's design pouvaient récupérer afin de les customiser et leur redonner une seconde vie.

SON OF SNEAKERS - Customisation par RudboySON OF SNEAKERS - Art Who's designSON OF SNEAKERS - Art Who's design

 

Ballin Store proposait quant à eux un stand dédié au basketball pour le plus grand plaisir des visiteurs.

SON OF SNEAKERS - Ballin StoreSON OF SNEAKERS - Ballin StoreSON OF SNEAKERS - Ballin Store

 

Et parce que la culture sneakers est très diversifiée, Equal for All a aussi présenté sa marque de chaussures casual et de haute qualité, fabriquées entièrement au Portugal.

SON OF SNEAKERS - Equal for allSON OF SNEAKERS - Equal for all

 

Prisé aux USA, mais encore timide en France, un stand de troc a été mis en place, permettant aux visiteurs de venir avec une paire de sneakers et l'échanger contre une autre. La culture Sneakers ne s'arrêtant pas simplement aux baskets, des photographes, comme Graig Labranche et Jam Devill, présentaient certaines de leurs oeuvres. Telle une exposition, les curieux pouvaient découvrir tout le long de la visite, des panneaux illustrés, relatant des faits marquants de l'histoire de la culture Sneakers, mais aussi un grand écran, diffusant de jolies photos d'époque, des extraits de films, de clips et de séries cultes au coeur de cet univers. Il était enfin possible de se promener parmi les différents stands, tout en dégustant les délicieux hot-dog d'O'Dog, pour s'évader le temps d'un instant à New-York.

SON OF SNEAKERS - O'DogSON OF SNEAKERS - O'Dog

 

SON OF SNEAKERS donne rendez-vous en 2015 pour la 2e édition, qui promet de nouvelles surprises…

Crédit photo : Vally V.

Réagissez !

CSS

Blanc
Noir

Sans cadre
Avec cadre

Full Exit
Who
Top