« Glazed Magazine : Tour de rue »


To Live and Ride In L.A. - Trailer officiel

Du Japon à l'Australie, de l'Europe à l'Afrique du Sud, le vélo à pignon fixe urbain est devenu le symbole d'une nouvelle génération qui n'a pas peur de descendre des collines bien fat, de slalomer sur les voies d'autoroutes, et de défier les normes. TRAFIK, groupe de créatifs qui aiment "biker" dans les rues de Los Angeles et du monde, a présenté l'été dernier la bande annonce officielle du film "To Live & Ride In L.A.".

En préparation depuis plus d'un an et demi, "To Live & Ride In L.A." est le premier long-métrage abordant la culture underground du pignon fixe à Los Angeles. Réalisé par David Rowe (« Fast Friday »), le documentaire explore un aspect de Los Angeles peu connu des non-initiés.

"To Live & Ride In L.A." présente de talentueux riders locaux sillonnant les rues avec pour la première fois Keo Curry (Fast Friday, Macaframa), l'une des légendes vivantes de la discipline. Des courses au travers d'embouteillages d'heure de pointe aux fêtes en lofts, "To Live & Ride In L.A." est un séjour à pleine vitesse au travers des artères peuplées et des ruelles de l'une des plus grosses villes du monde.

Ce second film de David Rowe, qui devrait sortir d'ici quelques mois, mettra à l'épreuve la perception d'une ville plus connue pour ses paparazzis, ses faux seins, et ses embouteillages que pour ses riders.

La bande son de "To Live & Ride In L.A." promet d'être bien fat aussi. Elle met en avant les artistes phares de labels tels que Dangerbird Records, Dim Mak Records, Anticon, SWTBRDS, I Heart Comix, et inclut des morceaux de Silversun Pickups, Hot Hot Heat, Bad Veins, The Willowz, Minus The Bear, Bambu, DaVinci, Crown City Rockers, Datarock, Kid Infinity, Sea Wolf, From Monument To Masses, Darker My Love et bien plus encore... Une affaire à suivre !

Réagissez !

CSS

Blanc
Noir

Sans cadre
Avec cadre

Full Exit
Who
Top